-45%
Le deal à ne pas rater :
PC Portable LG Gram 17″ Intel Evo Core i7 32 Go /1 To
1099.99 € 1999.99 €
Voir le deal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Ely, une vie entre capoeira et samba.
Ely Ft. Vi d'Arcane

Ely, une vie entre capoeira et samba. S4gf

Code:
https://zupimages.net/up/23/13/s4gf.jpg
 
Je suis le personnage de Ely et je parle en #3BBEA8 !
Carte d'identité

Nom complet
Helissandre Antuñes da Coimbra Scotti.
Date de naissance
Née le 31 octobre 2015
Âge
22 ans.
Genre
Femme.
Orientation
Bisexuelle.

Nationalité
Brésilienne
Langues parlées
Le portugais brésilien et possède quelques notions d'anglais.

Taille
176 cm
Couleur des cheveux
Rose, mais naturellement châtain.
Couleur des yeux
Gris acier.
Autres marques distinctives
Ely possède de nombreux tatouages (sur les bras et avant-bras, ainsi que dans le dos débordant sur le cou) faisant référence, de manière abstraite ou de façon figurative, à des engrenages et autres pièces de mécaniques. La jeune femme possède quelques cicatrices dont une à l'arcade sourcilière gauche et une autre au niveau de la lève supérieure. Malgré son jeune âge, les mains d'Ely sont marquées par la vie (cales et cicatrices). Ely possède divers piercings aux oreilles, même un à la narine gauche.

Cryonie
Génération 0
Ruche
Minerais de fer, Ramure de Laurier

Trois questions

Quel était son métier et ses occupations avant la cryonie
Ely était une sorte de femme à tout faire. Vivant dans une favelas de Rio da Janeiro, la jeune femme faisait ce qu'il fallait pour vivre et cela pouvait impliquer de faire des petites entorses à la légalité.
Qu'est-ce qui lui manquera le plus
La musique, sans contestation possible.
Quel est son objectif sur Gaïa
Objectif: premièrement comprendre ce qui lui arrive et le monde nouveau qui l'entoure. Ensuite, faire ce qu'elle a toujours fait survivre. Pour finir, si c'est possible mener la belle vie.

Objets personnels choisis

Elle se retrouve avec le paquetage "trousse de survie" qui pèse trois tonnes. Ni plus, ni moins.
Ely, une vie entre capoeira et samba. S4gf
Caractère

Depuis toute petite, Ely a fait montre d'un caractère fort dont la détermination est le pilier central et inamovible. Si on devait utiliser un seul mot pour la définir, ce serait probablement celui qui lui irait le mieux. Tel un rouleau compresseur, la détermination de la jeune femme écrase tous les obstacles sur son passage ... d'une manière ou d'une autre. Ce trait de caractère dominant a tendance à se conjuguer avec une agressivité/impulsivité relative. Ely a façonné sa façon d'être avec les codes de son milieu naturel: les rues miséreuses des favelas de Rio da Janeiro. Il faut imposer le respect si on ne veut pas se faire manger tout cru, surtout quand on est une femme. Alors, elle a fait ce qu'il fallait pour se faire respecter: gueuler plus fort que les autres, cogner la première, être plus rapide à agir que les autres pour avoir toujours une longueur d'avance. Comme toutes les personnes issue d'un milieu social pauvre, Ely fait preuve d'un grande débrouillardise. Elle recycle les objets, les use au-delà du raisonnable, les démonte pour récupérer les pièces pouvant l'être et servir à autre chose. Du fait des difficultés de la vie, la jeune femme n'a pas développé un grand sens du partage. Dans la rue, on pense à sa gueule avant celles des autres. Oui, Ely est égoïste, mais elle est aussi mue par des valeurs morales très strictes. L'une d'entre elle est la loyauté envers les amis, la famille et la parole donnée. Ce sens de l'honneur peut paraître étonnant, mais il faut des points de repère pour éviter l'anarchie, pour ne pas redevenir des animaux sauvages. Par contre, n'étant pas naïve, Elle sait parfaitement que des gens mal intentionnés pour s'en servir pour la rouler dans la farine. Alors, Ely est particulièrement méfiante même si elle sait se montrer plutôt sociable. Malgré une vie difficile, la jeune femme fait preuve d'une rare joie de vivre et prend tous les bons moments comme ils viennent. Cette gaité se marque par un large sourire solaire et une manie de toujours fredonner un petit air entrainant.

Cheminement


- Jorge ! A droite ! Vite !
Aussi tôt, un homme en treillis s'élança de son pas pesant vers une ruelle sinueuse suivi par quatre comparses. Plusieurs voix discordantes et graves se répondaient, se hélaient, invectivaient la nuit noire qui régnait sur la ville endormie. Une ombre se faufila au coin d'une rue. Tel un mirage, elle avait disparu si vite que les hommes hésitèrent.
- Mendès et João ! Fouillez dans cette direction.
Les deux hommes solidement charpenté partirent au trot dans la direction indiquée par leur chef.

Bien dissimulée dans les ténèbres d'une ruelle, plusieurs ombres se retrouvèrent.
- Prend ça Mia et file à la planque. Tegane, tu parts à droite. Tu passeras par la "colline". J'vais faire diversion en passant par les toits. On s'retrouve à la planque.
Un léger sourire étira les lèvres d'une jeune femme. Sans plus de cérémonie, elle se redressa et fit un signe. Les trois ombres se mirent en mouvement comme un seul homme. Aussi leste qu'un félin, la jeune femme grimpa sur le toit de la maison voisine. Delà, la vue sur Rio était superbe. Vu des Favelas, les lumières de la ville étaient juste magnifiques. C'était en quelque sorte le ciel étoilé des pauvres vivant dans ces quartiers oubliés de tout le monde.

- L'individu est là ! Chopez le !
La jeune femme dont l'ombre se dessinait à peine dans l'obscurité de la nuit s'élança vers le bord du toit de la maison. D'un bond, elle s'envola au-dessus de la rue pour rejoindre le toit d'en face en se réceptionnant d'une roulade pour amortir l'impact sans perdre son élan. Elle pouvait entendre les voix gutturales de ses poursuivants. Elle ne devait pas les perdre afin de permettre aux autres de filer tranquillement. Elle savait parfaitement ce qu'elle faisait. La jeune femme était née ici, elle avait grandit dans ses rues, y avait appris à marcher, à courir et tout naturellement elle avait développé sa façon de se déplacer. Une façon que les occidentaux appelaient Yamakasi ou Parkour. Eux le faisait pour le sport et le plaisir, elle le faisait car c'était une question de survie. C'était instinctif. Elle ne pensait pas, elle se laissait juste porter par ce vent de liberté que lui procurait la course effrénée.

Cependant, son esprit tiqua quand son ouïe perçu un léger grésillement. Une Radio ? Ils avaient mit le paquet pour la coincer. Son assurance commença à chanceler quand elle compris ce qui était en train de se jouer. Le piège se refermait doucement. La jeune femme forci l'allure. Elle devait quitter les toits et se rendre invisible si elle voulait réussir son tour de force. Alors, sans aucune hésitation, par bonds successifs, l'ombre regagna les ruelles afin de mieux se fondre dans les ténèbres. Des faisceaux de lumière balayaient rapidement les coins sombre pour trouver ce rat qui tentait de leur échapper. Toujours en mouvement pour éviter de se faire localiser trop facilement, la jeune femme rencontra son destin au détours d'un jardin quand elle passa par dessus d'une haie.
- Te voilà !
Un homme, plutôt une montagne de muscle, plaça la lumière de sa torche directement dans les yeux de la jeune femme. Elle prit trop de temps pour réagir., la voilà encerclée par d'autres hommes à la mines patibulaires et vêtus d'un treillis. La police militaire ne rigolait pas avec les délinquants. Si elle sortait vivante de cette confrontation, la jeune femme aurait bien de la chance.
- Rend toi ... ou résiste !
Le géant ponctua la fin de sa phrase par un large sourire carnassier comme si l'idée de rosser la jeune femme lui plaisait. Elle était clairement dans de sales draps. Elle leva les mains en signe de reddition.
- J'peux savoir c'que vous avez à m'reprocher officier ?
Un bruit sourd et mat, une vive douleur et la jeune femme sombra dans le néant.

Une douleur lancinante vrillait le crane de la jeune femme. elle était étendue dans l'obscurité la plus totale. Complétement désorientée, elle ne pouvait pas bouger. Une vive douleur déchira tous les nerfs de son corps. Elle avait l'impression que l'on arrachait méthodique sa peau, ses nerfs, ses muscles, qu'on l'arrachait à elle-même. Un léger frémissement se fit entendre et la douleur reflua comme l'obscurité quand la porte s'ouvrit. Bien que la luminosité soit faible, les yeux furent éblouis. Elle voulait se les couvrir par réflexe pour se protéger, mais son corps la trahie. La jeune femme était comme cloué sur place. Interdite, elle fit travailler sa tête à défaut de son corps. Puis un souvenir vint surgir des brumes de son cerveau désorienté.
- Putain d'salopards !

Elle se souvenait maintenant. Les types de la police militaire l'avaient assommée et amenée dans une cellule. Ils n'avaient rien contre elle, mais ils faisaient souvent ce qu'ils voulaient. Après tout, la police militaire était en guerre contre les gangs locaux et autres délinquants. L'officier au sourire retord était venu la voir pour lui offrir une porte de sortie. Il avait parler de payer sa dette à la société, d'être utile pour une fois. Tout un discours dont elle se foutait totalement . Finalement, la jeune femme s'était retrouvée embringuée dans une sorte de test scientifique. L'histoire d'une ou deux années ou un truc dans le genre. Après ça, elle serait libre et peut-être qu'elle aurait même une récompense.

Alors qu'elle allait encore éructer une insulte bien sentie, une voix métallique aux inflexions robotiques retentie.
Bonjour ! Bienvenue dans Grzzzzzz ! Vous trouverez un sac avec Grzzzzzzz nouvelle vie.
Tournant légèrement la tête, la jeune femme posa les yeux qui se remettaient à peine de l'éblouissement sur une sorte de ...  De quoi ? Une boite de conserve rouillée ? Un grille pain doué de parole ? Encore un peu dans le lagen, Ely avait du mal à mettre de l'ordre dans ses idées. Cependant, elle força son corps à bouger. Il était si lourd, cela faisait tellement mal et cette sensation d'être percluse jusqu'à la moelle n'arrangeait pas les choses. La tête finie par lui tourner sous l'effet de ses efforts. La jeune femme retint un haut le cœur. Elle détestait son état de faiblesse, alors elle força encore et encore. Finalement, après une lutte acharnée, Ely se retrouva debout. La pièce était vide. En plus de son caisson, il y en avait trois autres et seulement un qui n'était pas encore ouvert. Elle avait du mal à comprendre ce qui se passait. Dans ses souvenirs, son caisson ne se trouvait pas dans une telle pièce. L'avait-on mise dans un placard et oublié ? Qu'est ce qui avait bien arriver ?
- Eh ! la boite d'conserve, c'est quoi s'bordel ?

Aucune réponse. La machine se contentait de vaquer à ses occupations quelle qu'elles fussent. Ely se traina tant bien que mal jusqu'à son sac. Il portait son. Par curiosité, elle jeta un œil dedans. Il y avait beaucoup de choses, cela devait peser un tonne. Dans son état, elle ne pourrait pas faire grand chose. Il fallait manger. Il fallait quitter la pièce. Il fallait savoir où elle se trouvait. Il fallait ... Il fallait faire tellement de chosez. Ely se laissa choir comme un sac de linge sale à côté de son paquetage. Son regard fut attiré par une note mal cachée juste à côté d'une gourde en alu. Vide, bien évidemment. La jeune femme lu le message.

Citation :
Mademoiselle Antuñes Da Coimbra Scotti, voici votre nouvelle chance dans la vie. Le monde s'est écroulé, l'humanité est éteinte. Vous et les autres membres du projet Persephone allez devoir façonner ce nouveau monde. Bonne chance.

Ces quelques mots lui donnèrent le tournis. Cela ne faisait que poindre plus de questions. Pour commencer, elle devait sortir d'ici et rencontrer les autres. Se méfier aussi de tout. Surtout se méfier des autres. Oui, c'était un bon début, mais avant tout, elle devait trouver de l'eau et manger un morceau. Un regard en direction de la sortie.
- Merde ! J'ai pas finit d'en baver !
Ely
≣ Minerais de fer
Ely
Ely
Sam 1 Avr - 15:41
Revenir en haut Aller en bas
Bonjour Ely !

On trouve que ton personnage est vraiment intéressant : le choix de l'avatar est excellent et colle très bien avec l'histoire, sans parler du potentiel de drame psychologique inhérent à la génération 0 et de la barrière linguistique. On aime également le fait qu'elle soit originaire de l'Amérique du Sud et qu'elle aura donc connu le territoire avant qu'il ne change.

Le défaut d'un contexte minimaliste comme le nôtre, c'est qu'il y a parfois des petits détails de cohérence à revoir. Au moment de l'éveil d'Ely, on tique un peu sur le message très articulé qu'elle entend. C'est vaguement abordé dans la FAQ, mais on préfère que la communication verbale avec les machines reste limitée afin de ne pas interférer avec de futurs éléments d'intrigue.

I'm out

Autrement, j'ai ajouté ton avatar au bottin et le nom d'Ely à sa ruche ! Fais-moi signe après avoir revu le petit détail mentionné ci-dessus afin que je termine la validation de ta fiche.

En attendant, sens-toi très à l'aise de passer nous rejoindre sur la CB ♥
L'horizon
Omniprésence narrative
L'horizon
L'horizon
Ely, une vie entre capoeira et samba. Anime-gif-anime
https://gaia.forumactif.com
Lun 3 Avr - 16:29
Revenir en haut Aller en bas
Bonjour !

L'horizon a écrit:

Le défaut d'un contexte minimaliste comme le nôtre, c'est qu'il y a parfois des petits détails de cohérence à revoir. Au moment de l'éveil d'Ely, on tique un peu sur le message très articulé qu'elle entend. C'est vaguement abordé dans la FAQ, mais on préfère que la communication verbale avec les machines reste limitée afin de ne pas interférer avec de futurs éléments d'intrigue.

Modification faite.

J'avais bien compris que les robots ne semblaient pas être capable de communiqués. J'avais donc tablé sur un message automatique enregistré qui se déclenche un peu après l'ouverture du caisson. Ce qui allait avec le fait que le robot ne répondait pas à Ely.

Bonne fin de journée.
Ely
≣ Minerais de fer
Ely
Ely
Lun 3 Avr - 17:25
Revenir en haut Aller en bas

Merci ! Je préfère la version qui ne fonctionne plus qu'à moitié dans tous les cas.

Ok

Ta fiche est officiellement validée ! N'hésite pas à utiliser la section pour trouver des RP, ainsi que les autres floods à ta convenance. Par ailleurs, on arrive vers la fin, mais il n'est pas trop tard pour participer à l'évent si celui-ci t'intéresse !

Au plaisir ♥
L'horizon
Omniprésence narrative
L'horizon
L'horizon
Ely, une vie entre capoeira et samba. Anime-gif-anime
https://gaia.forumactif.com
Lun 3 Avr - 17:37
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Sauter vers: