Le Deal du moment : -28%
Brandt LVE127J – Lave-vaisselle encastrable 12 ...
Voir le deal
279.99 €

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Rose, herbe, pin ou alizé
Ft. OC (Crimslower)


Rose, herbe, pin ou alizé UZqfZsH

Code:
https://i.servimg.com/u/f91/20/22/02/58/sans_152.png
 
Je suis le personnage de Crimslower et je parle en #72B5CE !
Carte d'identité

Nom complet
Ayla Campbell
Date de naissance
2065
Âge
25 ans
Genre
Femme
Orientation
Pansexuelle sans le savoir

Nationalité
Britanique-Américaine
Langues parlées
Anglais

Taille
1m70
Couleur des cheveux
Blonds
Couleur des yeux
Bleus
Autres marques distinctives
Elle a besoin de lunettes, mais elle évite de les porter quand ce n'est pas strictement nécessaire afin de les préserver. Un tatouage d'ancolie au poignet gauche.

Cryonie
Troisième génération
Ruche
Ancolie

Trois questions

Quel était son métier et ses occupations avant la cryonie
Illustratrice en freelance
Qu'est-ce qui lui manquera le plus
Son frère, qu’elle croit ne plus pouvoir revoir.
Quel est son objectif sur Gaïa
Retrouver son père. Et survivre. C’est bien de survivre.

Objets personnels choisis



  • Le maximum de crayons, feutres et outils de dessin qu’elle pouvait embarquer.
  • Des carnets de croquis à n'en plus finir.
  • Une série de photos de son frère et d’elle.
  • Quelques lettres de son père.
  • Sa peluche de cardinal.
  • Un porte-clefs Phyllali, accroché sur son sac à dos.
  • Ses lunettes.

Rose, herbe, pin ou alizé UZqfZsH
Caractère

Délicate rose malmenée par les vents. Fragile, tu tentes malgré tout de rester digne dans toutes les circonstances. Ne pas céder, ne pas pleurer. Tu es une fleur émotive, captive de tes sentiments. Sensible et délicate, mais sans doute un peu trop pour ce monde. Rêveuse du jour et de la nuit, tes rêves sont sans doute un peu trop idéalistes, mais leur présence t’a toujours aidée.

Un brin d’herbe discret, invisible, et pourtant ô combien utile ! Tu as beau te laisser dériver dans l’air, distrait, passif, tu as ce quelque chose qui apaise. Un petit rien, qui fait qu’on se sent à l’aise en ta présence. Délicat danseur au sourire inébranlable, tu n’es peut-être pas quelqu’un de si faible, finalement.

Pin puissant et droit, ne cède pas au tehuano. Ne laisse rien au hasard, sois minutieux dans tes actions. Ta précision fera ta renommée, ton attention te permettra d’aller loin. Regarde les gens, observe les détails. Sans doute que l’on te reprochera d’être trop maniaque, mais ton application en rendra certains admiratifs.

Tes racines s’étendront loin et tes branches toucheront le soleil. Qui ne serait pas tenté par la protection qu’offre un arbre de ton gabarit. Tes protégés sont les prunelles de tes yeux. Ta dévotion est remarquable, de même que ton attention pour eux. Mais ta bienveillance et ton altruisme cachent une part de naïveté. Il est sans doute regrettable que tu sois assez influençable pour protéger ceux qui ne le méritent pas, s’ils savent jouer leur jeu…

Libre, fragile et puissant alizé, serre le monde dans tes bras. Tu es un vent un peu impulsif, parfois, mais toujours passionné. Un vent curieux, que l’on retrouve partout à la fois. Astucieux et ambitieux, tu sais où aller, et surtout, comment t’y rendre. Tu sais également te montrer créatif, pirouetter, danser, chanter sans que rien ne t’effraie. Mais tu es peut-être un peu trop brusque. Ta maladresse a fait chuter bien des gens. Des gens qui ne sauront rien de toi. Tu es silencieux, alizé. Tes maux resteront tiens, tes secrets resteront toujours enfouis dans ton cœur.

Cheminement

Les traits s’enchaînent les uns après les autres. Ah. Il va falloir que tu trouves comment faire du papier, ou que tu en trouves ailleurs. Mais tes carnets ne suffiront pas. À ce train-là, d’ici la fin de l’année, ils seront tous remplis. Tu dessines trop, sans doute. Tu ne peux pas t’en empêcher, c’est plus fort que toi. C’est un peu ce qu’il reste de ton ancien toi, quelque part. Et puis la nature est si jolie, il faut bien l’avouer. Tu ne peux t’empêcher de griffonner, dès que tu t’arrêtes de bouger, de parler. À chaque pause dans la journée, il faut que tu prennes un crayon et un carnet.

Tu soupires, lèves les yeux au ciel. Cela ne fait que quelques jours que tu es réveillée. Tu n’as pas encore quitté le campement de l’Ancolie, mais ça ne saurait tarder. Il faut que tu retrouves ton père, mais tu es un peu stressée. Ewan te manque. Tu ne le reverras jamais. Est-ce une délivrance ou une chaîne supplémentaire ? Il y a, pour l’instant, plus de mal que de bien à cette idée, tu en es certaine. Certes, sa présence n’est plus étouffante, mais elle laisse un vide bien plus grand. C’est que tu t’y étais habituée, à cet air grognon qui t’empêchait parfois de faire ce que tu voulais.

Tu fermes les yeux, te concentres sur tes souvenirs. Ton réveil, flou, embrumé dans les pensées. Ah, il a été un peu brutal, celui-ci. Un peu comme après une longue nuit passée à cauchemarder. Pourtant, il n’y avait rien avant. Tu t’es endormie, et tu t’es réveillée. Pas un rêve, pas un monstre pour hanter ton sommeil si lourd. Il y a eu du bruit à ton réveil, mais bien trop loin pour que tu n’y fasses attention. Ton histoire a défilé un temps sous tes yeux, et puis tu t’es souvenue du pourquoi tu étais là. Retrouver ton père. Était-il réveillé ? Et puis tu as ressenti une certaine urgence. Il te fallait sortir, visiter. Voir. Juste voir. Le monde, à quoi ressemblait-il ?

Tu baisses les yeux. Maintenant, tu sais à quoi il ressemble, et ton âme d’artiste est comblée. Mais il te reste tellement de choses à faire. Tu repenses à ton père. Te reconnaîtra-t-il ? Tes pensées dérivent ensuite sur Ewan. Aux séances de taekwondo que vous partagiez. Te seront-elles utiles ? Aux heures passées ensemble. Parties en fumée. Comment a été sa vie ensuite ? Ah, que de questions ! Tu souffles une nouvelle fois. Il ne sert à rien de ressasser le passé, de s’imposer de telles sources de stress. Aujourd’hui, tu es là. Ton père, réveillé ou non, est quelque part sur ce nouveau monde. Ewan n’est plus, mais le monde est si beau !

Ah. Mais Ewan ne le verra pas.
Ayla
❀ Ancolie
Ayla
Ayla
Mer 18 Oct - 13:49
Revenir en haut Aller en bas
Le staff est unanime : Ayla transpire de la cutitude.

C'est doux, c'est poétique, c'est parfait. ♥

L'horizon
Omniprésence narrative
L'horizon
L'horizon
Rose, herbe, pin ou alizé Anime-gif-anime
https://gaia.forumactif.com
Ven 20 Oct - 3:16
Revenir en haut Aller en bas
Sauter vers: