Le deal à ne pas rater :
Bon plan achat en duo : 2ème robot cuiseur Moulinex Companion ...
600 €
Voir le deal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Poussière
Ft. Mitsuki Koga (Ki ni Natteru Hito ga Otoko Janakatta)


Code:
https://zupimages.net/up/23/23/sxys.jpg https://zupimages.net/up/23/23/lgvd.jpg
 
Je suis le personnage d'EarlyNonsense et je parle en #6a7bf6 !
Carte d'identité

Nom complet
Adeline Lapeyre
Date de naissance
2047
Âge
23 ans
Genre
Femme
Orientation
Homosexuelle

Nationalité
Française
Langues parlées
Français, Occitan, Anglais, Espagnol et Allemand (niveau scolaire seulement)

Taille
1m82
Couleur des cheveux
Noir
Couleur des yeux
Noisette
Autres marques distinctives
Dos entièrement tatoué (motifs floraux), deux lobes à l'oreille gauche, un helix à l'oreille gauche, un labret à gauche de la lèvre inférieure ainsi qu'un petit point qui indique qu'il y avait un autre labret à droite de la lèvre inférieure, un septum au nez.

Cryonie
Génération 2
Ruche
Ortie

Trois questions

Quel était son métier et ses occupations avant la cryonie
Elle venait de finir des études pour devenir écologue. Son mémoire a porté sur les causes et conséquences des pénuries alimentaires
Qu'est-ce qui lui manquera le plus
Probablement pas grand chose. Le confort, peut être
Quel est son objectif sur Gaïa
Elle n’en a pas vraiment. Elle n’est pas là par conviction sinon par défi

Objets personnels choisis

3 implants de traitement hormonal féminisant (d’une durée de vie de 5 ans chacun) et un nécessaire stérile pour les implanter, un livre (Lo grand teatre de Dieu de Max Roqueta)
Caractère

Tu viens de Paris, la grande ville, les gens, le mouvement, tout ça, tu connais. Mais toi t’aimes bien quand y’a un peu de silence, quand tu peux t’entendre penser, quand tu peux profiter de la solitude.
Et ce moment tu le trouves le soir, quand la ville est endormie, quand tu peux passer la tête par la fenêtre et respirer l’air frais, bien que tu le saches pertinemment pollué, entendre quelques sons étouffés par la distance, voire les lumières clignoter au loin.
Puis tu bosses la nuit aussi, c’est le moment parfait pour laisser tes doigts voler sur le clavier, écrire des lignes. Compiler des recherches.
T’es une meuf qui aime bien bosser, ça te dérange pas de passer des heures sur un projet, parce que t’es contente d’arriver à la fin et d’enfin te dire que tout est bien fait et de voir tout le travail que t’as produit.
A l’université tu fais ton taff à fond, tu fais tout ce que tu peux pour bien réussir, parce que même si ça a été un prétexte pour t’éloigner de chez toi, ça reste ta passion et t’es toujours autant intéressée.
Même si parfois il t’arrive de sortir pendant de longues heures et de claquer beaucoup trop d’argent dans des choses inutiles pour faire redescendre la pression.

Cheminement

Tu mets tes écouteurs dans tes oreilles. Une musique assourdissante en sort, un mélange de bruit que les autres auraient de la peine à appeler musique. Putain tu te demandes comment t’en es arrivée là. C’est vrai qu’à la base tu voulais juste te rebeller, prouver à tes parents que t’étais ta propre personne, mais putain t’as 23 ans ! C’est plus l’âge de faire des conneries comme ça. Tu t’en fous en plus de ce projet, tu préférerais mourir avec les autres à vrai dire. C’était bientôt la fin, tu le savais de toute façon. Alors tu t’étais tirée. T’avais dit “je vous reverrai plus jamais” et ça t’avait fait rire. Tu t’étais peut être sentie libre pour la première fois en réalité.

Tu t’es dit qu’à ton réveil tu t’appellerais Poussière. Parce que de toute façon tout serait parti en poussière et vous retournerez à la poussière rapidement. Comment on serait sensé survivre dans ce futur dont on connait rien ? Pourquoi on vivrait dans un futur dont on ne connait rien ? C’était des questions que tu aurais dû te poser avant d’être engagée, mais perdu pour perdu, autant continuer. Autant essayer.

Ton vrai prénom, tu le tenais de ta grand-mère, c’était elle qui l’avait choisi et c’était la seule qui avait été là pour toi quand tes parents s’étaient comportés comme des monstres. Peut être qu’au final c’était la bonne décision que tu as prise. Tu te demandes ce que ta grand-mère aurait dit.

Quand t’es rentrée dans ce caisson, t’as vu toute ta vie défiler devant tes yeux. Un peu d’espoir dans ton cœur et à la fois tu étais presque sûre de jamais te réveiller, que ce serait là que tu trouverais le repos éternel, parce que ça te semblait impossible que l’infrastructure soit capable de survivre à tout ce qui pourrait se passer.

Tu t’es endormie si vite. Et tu as rêvé, tu as revécu toute ta vie, pratiquement. Une vie légèrement différente, une meilleure vie. Mais c’est un mirage, tu le sais. Ton histoire est telle qu’elle est et tu réalises que tout est faux

Et aussitôt tu t’es sentie te réveiller. Quelle heure est-il, en quelle année sommes-nous ? Ça s’est passé si vite. Ça doit faire quelques jours, quelques mois tout au plus, en tout cas ça ne ressemblait pas à grand chose de plus qu’une grosse nuit de sommeil pour toi. Tu respires, tu ramasses tes pensées éparpillées. Allez, ça va aller. Les sensations reviennent, ton corps est endolori, rien de plus normal après quelques jours de sommeil continu, n’est-ce pas ? Les aiguilles se rétractent. Tu étais tellement concentrée sur le reste et tes pensées étaient tellement un flot chaotique que tu t’es à peine rendue compte qu’elles étaient là. La capsule s’ouvre. Qu’est-ce qu’il s’est passé. Tu sors, remarquant à peine les champignons luminescents, enfin, c’est pas tant que tu ne les remarque pas, c’est plutôt que ce flot de pensées incessant ne te laisse pas assez d’attention pour réaliser que ce n’était pas là avant ta mise en cryonie.

Dehors, tout a changé, mais ce qui te préoccupe c’est de parler à quelqu’un, de demander des informations. Tu aurais pu te demander s’il y avait d’autres gens, mais le camp sous-entend clairement qu’il y a des humains qui vivent ici. La primitivité de l’endroit t’interpelle. Pourquoi sont-ils ici ? Que s’est-il passé pendant tout ce temps ?
Poussière
⚘ Bouquet d'orties
Poussière
Poussière
Lun 5 Juin - 20:33
Revenir en haut Aller en bas
Comme nous te l'avons mentionné sur la CB plus tôt aujourd'hui, ta fiche est super ! C'est court, c'est efficace, bien écrit et Poussière est un mood.

coeur

L'horizon
Omniprésence narrative
L'horizon
L'horizon
Poussière Anime-gif-anime
https://gaia.forumactif.com
Mar 13 Juin - 5:41
Revenir en haut Aller en bas
Sauter vers: