Le Deal du moment :
Display Star Wars Unlimited Ombres de la Galaxie : ...
Voir le deal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Samuel Oussey
Ft. Eric Killmonger - BlackPanther

Samuel Oussey PNHS26M

Code:
https://i.imgur.com/PNHS26M.jpg
 
Je suis le personnage de Mai' et je parle parfois en #c57a00 !
Carte d'identité

Nom complet
Samuel Oussey
Date de naissance
2017
Âge
32 ans
Genre
Masculin
Orientation
Demi-sexuel

Nationalité
Française
Langues parlées
Français, créole guadeloupéen, anglais

Taille
1m72
Couleur des cheveux
Noir
Couleur des yeux
Noir
Autres marques distinctives
Il porte des lunettes de vue dont il prend grand soin, surtout depuis son éveil. Il change régulièrement la manière dont il taille sa barbe, qu'il entretient parfaitement.

Cryonie
Génération 1
Ruche
Feuille de ginkgo

Trois questions

Quel était son métier et ses occupations avant la cryonie
Il était ingénieur et a participé avec beaucoup d'autres à la conception théorique des ruches.
Il es passionné de mécanique et d'électronique.
Qu'est-ce qui lui manquera le plus
La musique à volonté et de manière plus étendue, internet en général, pouvoir parler avec son frère, les uber eat, le confort d'un canapé et la lessive qui sent bon.
Quel est son objectif sur Gaïa

* Se reconstituer un chez lui confortable
* Réparer des droïdes (et les garder)
* Trouver un moyen de sauver les gens endormie dans la ruche engloutie ginko

Objets personnels choisis


* Une figurine Légo d'astronaute bleue (Major Tom)
* Une boite de câbles divers et de bric à brac
* Un sweet à capuche du groupe Amarok
* Une carte des constellations pour l’hémisphère Nord
Samuel Oussey 100x1011
Cheminement

Tu sais, je suis trop content d’être tombé sur toi. Ça fait des mois que je ne trouve que des vestiges ou bien des frères à toi qui sont complètement détruits mais toi tu es quasiment intact ! C’est inespéré ! Tu auras survécu plus longtemps que la ruche où tu étais assigné j’ai l’impression, ça ne doit pas faire longtemps que tu ne fonctionnes plus. Mais ne t’inquiète pas, on va aller chez moi et regarder ce qui t’arrive. Enfin chez moi, on se comprend… Je vais t’appeler… Bob ! Ouais, Bob c’est bien… T’as une tête à t’appeler Bob. Puis « Bob » c’est un palindrome alors c’est plutôt parfait tu ne trouves pas ? Moi c’est Sam. Enfin Samuel mais je préfère Sam. Pas Sami. Jamais Sami ok ? Il n’y a que Paul - mon frère - qui a le droit de m’appeler Sami. Je suppose qu’il est mort depuis longtemps. Comme le reste du monde à l’évidence. J’espère qu’il n’a pas trop souffert... C’était un mec bien mon frère et je l’admirai énormément. On était très différents tu vois, des opposés même. Lui c’était le garçon qui attire toute la lumière, qui aime les bastons et les cascades, qui n’a pas peur de se salir les mains ou de parler devant une foule alors que moi je suis… ouais, pas aventurier comme lui, pas à l’aise comme lui, pas bavard comme lui, le discret qu’on oublie tu saisis ? Mais tu vois on était complémentaire. Lui c’était James Bond et j’étais son Q, le genre à lui fabriquer des gadgets ultra-perfectionnés pour qu’il sauve le monde. On a raté un peu je crois, mais on était que des mômes alors ça ne compte pas.

Je suis sûr que c’est grâce à lui que j’ai compris très tôt ce que je ferai de ma vie. Tu vois j’adore fabriquer et trafiquer des trucs, concevoir comment tout va s’imbriquer, inventer de façon la plus logique possible la manière dont tout peut être relié et faire que ça fonctionne. J’ai très vite su tout démonter, remonter et réparer tout ce qui est électronique de près ou de loin. Et les droïdes comme toi c’est vraiment le summum… mais c’est loin d’être ma spécialité. D’ailleurs je ne sais pas de quand tu dates toi, mais t’es drôlement plus perfectionné que ceux que je que j’ai pu voir… C’est pour ça que je t’emmène : j’espère vraiment pouvoir te remettre en état. Ça me fera un compagnon... j’ai pas croisé tellement de monde depuis mon éveil. Je ne pensais pas que ça me manquerait autant. La dernière fois que je me suis senti aussi seul, c’est quand j’ai quitté Pointe-à-Pitre pour la métropole, pour mes études. Paul m’avait envoyé Major Tom pour me consoler. C’est cette figure Légo d’astronaute super kitch tu vois ? Oui évidemment tu ne le vois pas là parce que tu ne fonctionnes pas et j’ai seulement l’air d’un con. Mais voilà, this is Major Tom...

Si je suis parti de l’île, c’est pour pouvoir entrer au CNES un jour et faire partie de l’aventure spatiale. Tu connais pas le CNES ? La NASA ça te parle ? Bah le CNES c’est la version française. Attention, hein, je ne me suis jamais rêvé en tant qu’astronaute, j’ai pas la gueule du héros, je voulais seulement être un des cerveaux qui contribuent - même de façon minime – à envoyer des gens en orbite, à améliorer leur confort et leur espace de travail, avec comme objectif final de se permettre de rêver qu’on soit un jour capables de vivre sur une autre planète ! Quand j’étais plus jeune je pensais encore que tout était possible et que les étoiles étaient une porte de sortie pour l’humanité. J’ai compris dès que j’ai débarqué sur le terrain que je me fourvoyai complètement. Pour faire simple : nos avancées étaient trop peu importantes face au délabrement général de toute la planète. Alors je n’ai pas hésité longtemps quand j’ai apprit pour le projet Perséphone, c’était un peu comme appliquer les savoirs destinés à l’espace mais à un milieu que l’on connaissait mieux – la Terre - même s’il nous échappait de plus en plus. Les ruches sont des défis techniques à plus d’un titre et c’était fascinant de réfléchir à tout cela pour faire une ultime pieds de nez à la nature qui devenait un obstacle énorme. Tu vois bien qu’à la base je n’avais pas envisagé une seule seconde de participer autrement à ce projet de dingues, je veux dire, je n’imaginais pas que je serai cryogénisé quoi. Mais après l’idée a fait son chemin, alors je me suis renseigné sur les critères de sélection et je me suis donné les moyens de pouvoir y correspondre parfaitement. Pendant des mois je me suis imprégné de la culture survivalisme et je me suis entraîné physiquement - j’y ai même pris un certains plaisir, moi qui n’avais jamais tellement fait de sport auparavant. Ça a marché comme tu vois, je suis bel et bien là. Quant à savoir où se trouve ce « là », tant dans l’espace que le temps, je ne saurais pas bien répondre. Peut-être que tu le sais toi… J’aimerai tellement avoir ce genre d’informations.

Nous voilà arrivés ! Attends deux seconde que je t’installe bien… Tu vois, je suis resté proche de l’eau, presque juste au dessus de la ruche où j’étais endormi. La ruche est engloutie et ça m’angoisse de savoir qu’il y a encore cinq personnes là-dessous. Parce que tu vois, entre autre problèmes, les ruches sont conçues pour se trouver sous terre et non pas sous l’eau. Où est passé ma boite de câbles ? Ah !! Voooiiilà. Bon, on va regarder ça de plus près hein ? … Aïe, c’est plus sérieux que je ne pensais… Mais t’inquiète pas, je suis sûr que je peux arranger ça. C’est pas comme pour eux en dessous. Je te jure, j’en fais des cauchemars de les savoir là… Je suis sur une barque et je vois arriver sous l’eau des centaines et des centaines d’araignées de mer. Elles grouillent partout puis elles grimpent sur ma barque et la font couler sous leur poids, alors je me retrouve enfermé dans une capsule de cryogénie remplie d’eau, je cogne et je cogne sur la vitre mais elle ne se brise pas et je cogne et je hurle et l’eau rentre dans mes poumons et je me noie… C’est merdique hein ? Alors tu vois c’est pour ça que je reste dans les coins et que je réfléchis à un moyen de changer ça, pour pas que ça devienne réel pour eux. Mais je suis un peu freiné par la logistique… J’ai rien ici… Rien de rien. C’est pour ça aussi que je me balade, que j’explore, que je récupère ce que je peux récupérer, des p’tits gars comme toi par exemple, pour trouver une solution. A un moment j’avais pensé à tous les réveiller en même temps et leur dire « ok la sieste est finie, maintenant on se tire de là avant de finir façon Atlantide » mais je n’y connais pas grand-chose à la technologie cryogénique, j’aurai trop peur de faire une connerie, d’abîmer vraiment leur corps ou leur psyché parce qu’ils auraient eu un éveil forcé. Ce serait moche de bousiller tant de monde d’un coup, vu le nombre d’humains valides qu’il reste... Ce serait vraiment trop con. Alors bah voilà quoi, je ne sais pas quoi faire d’autre et je me sens mal.

Je parle trop ? Je le vois bien que je parle trop. Faut pas m’en vouloir c’est tellement simple de te parler. J’ai l’impression que je pourrai tout te dire comme à quelqu’un d’intime. Tu écoutes et tu ne me juges pas. Évidemment que tu ne me juges pas… tu ne peux pas, t’es qu’un putain de bot qui refuse obstinément de démarrer et ça commence à me… RRRRrrrrrr… FffffFffff… Enfin, c’est comme ça… je vais y arriver. Je peux te confier un secret ? Quand nous étions petits, Paul et moi, nous étions fans d’un vieil animé des années 2000 : le héros tombait par erreur dans un caisson cryogène et ne se réveillait qu’en l’an 3000. Tu imagines comme la société avait évoluée pour lui, mais lui il s’y adaptait parfaitement, comme s’il avait au fond toujours été destiné à vivre à cette époque-ci et non pas au XXI siècle. Quand j’ai entendu les rumeurs parlant de recherches de candidats pour être gelé, j’ai repensé à ce dessin animé et je me suis dit « putain ce serait formidable que pour moi aussi, quand je me réveille – si je me réveille – je ressente cette même symbiose avec cette autre époque ». Parce que mon époque ne me convenait pas, comme si j’étais toujours un peu en décalage tout le temps et ici c’est… juste mieux. Ouais, en fait je me sens étonnement bien même si ça ne correspond pas à ce que j’avais imaginé. Je crois qu’au fond de moi il y a toujours eu cet espoir que l’humanité survive et que le nouveau monde soit à l’équilibre avec la nature. Je suis trop optimiste, c’est mon grand défaut, mais même si ce n’est pas aussi bien que dans mes rêves, c’est pas si mal. Évidemment il y a des tonnes de choses qui me manquent, comme la musique à volonté, mon frère qui me call à n’importe quelle heure, un bon canapé confortable, les ubers eat, ou la lessive qui sent super bon. Genre, je te jure je ne supporte pas que mon sweet à capuche préféré - un officiel du groupe Amarok tu te rends comptes ? - sente le vieux moisi ! Mais au fond, vraiment, je veux dire VRAIMENT, on est pas si mal ici… En tout cas moi je me sens bien. Ou pas trop mal en tout cas, sauf pour, ouais tu sais, ceux en dessous.

Bon… je crois qu’on y est presque Bob… Plus que quelques trucs à connecter… je revisse ça et… ça et puis… AH !! Ayé !!!

Bob ? Bonjour Bob !


Vidéo bonus:
Samuel
❦ Feuille de ginkgo
Samuel
Samuel
Lun 13 Fév - 9:24
Revenir en haut Aller en bas
Ok

Excellent personnage, comme toujours !

L'horizon
Omniprésence narrative
L'horizon
L'horizon
Samuel Oussey Anime-gif-anime
https://gaia.forumactif.com
Ven 17 Fév - 19:17
Revenir en haut Aller en bas
Sauter vers: