Le deal à ne pas rater :
Cartes Pokémon : la prochaine extension Pokémon sera EV6.5 Fable ...
Voir le deal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aelys
Hana OC de Caleb Thomas (dCTb)

Aelys 70MrPhp

Code:
https://i.imgur.com/70MrPhp.png
 
Je suis le personnage de Aelys et je parle en #009900 !
Carte d'identité

Nom complet
Aelys Evans
Date de naissance
2061
Âge
28 ans avant et toujours
Genre
Femme
Orientation
Bi, préférence pour les femmes

Nationalité
Américaine
Langues parlées
Anglais et espagnol

Taille
1m74
Couleur des cheveux
Blonds
Couleur des yeux
Verts
Autres marques distinctives
Oreilles percées, quelques cicatrices mineures

Cryonie
Génération 3
Ruche
Hellébore

Trois questions

Quel était son métier et ses occupations avant la cryonie
Médecin le jour, doc des bas fonds la nuit, herboriste en parallèle
Qu'est-ce qui lui manquera le plus
Amanda
Quel est son objectif sur Gaïa
Trouver un nouveau sens à sa vie

Objets personnels choisis

Un livre de médecine, une flore détaillée, un livre vierge et des crayons
Aelys Image
Caractère

Aelys est de nature sociable et altruiste, le bien être des autres passe bien souvent avant le sien. On pourrait penser que l’on est face à une jeune femme de type bisounours, sensible, émotive, pour qui la vie n’a pas de prix. C’était vrai avant. Son histoire et son réveil l’ont rendue assez amère. Bien qu’elle fasse l’effort de garder un masque sociable devant les autres, il suffit de la voir en situation d’urgence pour lui découvrir un tout autre visage. D’un calme à tout épreuve, glaciale selon certains, on devine vite qu’elle a vu et fait un certain nombre de choses pour en arriver là. Il en faut beaucoup pour la faire paniquer ou l’effrayer. La médecin préfère réfléchir et analyser la situation pour prendre la meilleure décision possible, même si cette dernière doit être radicale. Son pragmatisme peut être confondu avec un manque d’empathie mais ce n’est pas du tout le cas, seulement le fruit de beaucoup de réflexion et d’une analyse froide.

Cheminement

Quelle idée de concevoir un enfant en 2061 ? Probablement en désespoir de cause, un accident, ou encore un espoir naïf… Dans tous les cas ils ont été incapable d’offrir une vie décente à leur fille durant la lente agonie de l’humanité. Elle avait 17 ans quand je l’ai trouvée dans cette ruelle. Ses mains tremblaient, elle cherchait à calmer sa nausée. Encore une gamine qui s’évadait dans la drogue sans avoir de quoi se payer sa dose. Le bruit de mes talons lui a fait relever la tête et son regard acéré m’a détaillé. Elle ne devait pas s’attendre à voir une femme en tailleur impécable dans ce coin de la ville. Sans me soucier de lui souffler la fumée de ma cigarette au visage, je l'ai attrapée par le menton pour la détailler. Avec un joli minois pareil la solution pour avoir accès à ses doses ne se ferait pas attendre, elles commençaient souvent comme ça dans le coin. Une fois qu’on commence à se vendre on n’en sort jamais vraiment. C’est pour cette raison que je lui ai tendu la main, lui offrant de lui fournir ce qu’elle voulait en échange de ses services, les pions dociles sont toujours utiles.

Aelys s’est avéré être bien plus utile que prévu. Dans toute organisation illégale on a besoin de personnes suffisamment intelligentes pour travailler sans poser de questions. Elle se passionnait pour les plantes, leurs usages. Son empathie et son habileté en faisaient une bonne infirmière. Elle n’a jamais posé de questions quand elle retirait les balles de mes hommes et refermait leurs plaies. Je l’ai vite sevrée pour ne pas avoir une camée incapable dans les pattes et elle m’en a été reconnaissante. C’était ça le pire, elle savait bien qu’elle sauvait des renégats, des criminels notoires et obéissait à une tête pensante de la mafia locale. Pourtant dans son regard je voyais de l’admiration, de la reconnaissance, de l’amour. Et je dois bien avouer que son sourire, sa douceur, sa bonté, c’était un rayon de soleil dans les ténèbres où j’évoluais.

J’ai insisté et financé ses études de médecine, prétextant qu’elle nous serait plus utile en devenant un vrai médecin qu’en apprenant sur le tas. En vérité j’espérais qu’elle regagne la surface, le chemin lumineux et qu’elle oublie les bas fonds et la mafia… Elle était trop gentille, trop lumineuse pour suivre ce chemin-là, mais avant que je ne m’en rende compte elle faisait déjà partie de ma vie, caressant ma joue le matin pour me tirer de mon sommeil.

Les années se sont écoulées, à mesure que l’humanité sombrait elle semblait de moins en moins mériter une planche de salut. L’Homme est capable du pire, que dire dans notre milieu et quand les ressources sont si limitées ? La contrebande devenait du trafic de denrées de premières nécessité, les assassinats une question de survie. Aelys avait brillamment fini son cursus en médecine, pourtant elle était toujours là. Elle soignait au mieux ceux qui tombaient malade, ceux qui ne tenaient pas dans ces conditions, ceux qui se faisaient agresser pour se faire piller le peu qu’ils avaient. Et même si elle n’en parlait pas, je sais qu’elle préparait des remèdes à base de plantes pour ceux qui n’en pouvaient plus, ceux qui ne voulaient pas attendre une fin violente. Ainsi ils venaient la voir pour obtenir de quoi partir dignement et sans douleur. C’était moi qui lui avait tendu la main plus de dix ans auparavant, moi qui l’avait mise sur cette voie… Et pourtant savoir qu’elle se salissait les mains me rendait malade. Les autres avaient raison, elle était ma plus grande faiblesse, mais aussi la plus belle chose qui me soit arrivée. C’est pour ça que j’ai décidé de la sauver. Pas question qu’en tant que médecin elle continue à mettre fin à des vies autant qu’elle en sauvait. Pas question qu’une personne comme elle reste jusqu’à la fin pour connaître une mort atroce. Elle devait voir le monde d’après. L’humanité de demain aurait besoin de gens comme elle. J’ai donc fait jouer mes relations, graissé des pattes, menacé au besoin, je n’ai reculé devant rien pour qu’Aelys puisse faire partie de la troisième génération de cryonie.

Quand je lui ai annoncé qu’elle serait parmi les survivants, elle a cru à une blague, puis a eu peur. Je me souviens encore de sa demande innocente.

“Amanda, tu viens avec moi hein ?”

J’ai simplement souri, avoir une place avait déjà été compliqué. Le futur n’a pas besoin de gens comme moi. Bien sûr elle a refusé, elle a crié, tempêté, hurlé, puis elle a pleuré, supplié, s’est jetée dans mes bras en me demandant de ne pas la laisser… Lui administrer ce sédatif a été la chose la plus difficile que j’ai eu à faire de ma vie mais aussi ma meilleure décision. J’ai longuement serré ma belle Aelys dans mes bras alors qu’elle s’endormait en s’accrochant à moi. Je l’ai accompagnée jusqu’à ce que l’on referme son caisson.


~~~

La sensation des aiguilles dans son corps, ça lui rappelait une sombre époque. Aelys reprenait doucement connaissance, toute engourdie. Quand enfin elle parvint à se redresser et à ouvrir les yeux, un sentiment de panique s’empara d’elle.

“- Amanda ? Amanda !”

Elle sortit du caisson les jambes tremblantes. Les lieux ne lui disaient rien, et il lui semblait que sa conversation avec la brune était à la fois très récente et pourtant floue. Elle avança avec le sac sur le dos, l’estomac noué comme jamais. Son cœur battait à tout rompre, l’angoisse, le stress, la panique même face à cette réalité qui semblait se dessiner. Son pied heurta quelque chose et la petite blonde s’effondra, cherchant à tâtons sur quoi elle avait buté. Ses doigts attrapèrent quelque chose, elle le ramena devant elle et blêmit. Ses connaissances anatomiques étaient suffisamment pointues pour reconnaître un fémur au premier coup d'œil. En se retournant elle découvrit un second caisson en piteux état. Le squelette qu’elle avait heurté semblait s’en être extirpé mais n’avait pas rampé loin avant de rendre son dernier souffle. Retenant un haut le cœur, elle se releva et sortit vers la lumière.

Le paysage qui s’offrit à elle la fit tomber à genoux. C'était magnifique. La nature avait repris ses droits et semblait regorger de vie. A flanc de montagne, le panorama devant ses yeux était vaste et lui fit comprendre qu’elle avait dormi très longtemps. Elle fouilla donc son sac, faisant l’inventaire jusqu’à trouver ses effets personnels. Amanda lui avait empaqueté son livre de médecine, une flore complète qu’elle connaissait déjà bien et un gros carnet pour ses notes personnelles. Par réflexe elle l’ouvrit. La première page était recouverte d’une écriture qu’elle connaissait bien. Ses yeux s’emplirent de larmes alors qu’un cri de désespoir déchira le silence autour d’elle.
Elle était seule.
Aelys
❀ Hellébore
Aelys
Aelys
Dim 12 Fév - 15:18
Revenir en haut Aller en bas
Je ne sais pas si Amanda aurait vraiment eu besoin de taper des gens pour qu'on accorde une place à Aelys, mais nous sommes bien contentes qu'elle l'ait fait quand même !

Aelys est donc validée. Si jamais tu veux ouvrir la ruche à de futurs membres (ou faire un PV) n'hésite pas à nous faire signe !
L'horizon
Omniprésence narrative
L'horizon
L'horizon
Aelys Anime-gif-anime
https://gaia.forumactif.com
Dim 12 Fév - 19:27
Revenir en haut Aller en bas
Sauter vers: